Fish eye +

 

Festival architectures vives – Paris XIIIe

 

Cette installation éphémère a été conçue dans le cadre du festival des architectures vives, sur le site des Magasins Généraux de la ville de Paris, avant leur réhabilitation. Elle prend la forme de bulles miroirs qui flottent en grappe à la Surface : de l’eau. Par temps clair, elles se mêlent aux plissures brillantes des vagues qui donnent à la Seine l’allure d’un papier aluminium froissé. Par temps couvert, elles se mêlent à une eau sombre et boueuse qui voit se refléter, tête à l’envers, les façades qui longent les quais. Fisheye est donc une installation plastique qui joue sur cette Surface : contrastée et ambiguë de la Seine, tour à tour sombre, miroir et ondulante. Elle se compose d’un amas de miroirs bombés, semblables à ceux qui ponctuent habituellement les sorties de parkings et les plafonds de supermarchés. Ces objets détournés de leur fonction première ne reflètent plus des clients ou des automobiles, mais l’image panoramique des quais, des péniches et des visiteurs qui voient soudain leur image déformée dans les eaux troubles du fleuve. L’installation se laisse interpréter selon qu’on y voit le détournement critique d’objets sécuritaires, ou qu’on y voit à l’inverse une structure ouverte en perpétuelle recomposition.

 

Programme  Installation architecturale en bords de Seine

Maître d’ouvrage  Association A-pack

Surface  –

Budget 2 600 € HT

Architectes  Muoto, avec Gaël Queau

Année  2013